Les graffs dans la tribune

Le graffiti est une composante à part entière du mouvement ultra. Que ce soit sur des banderoles, lors de tifos ou sur les murs de la ville, il est présent partout. Il permet de marquer son attachement à son club, à son groupe et à sa ville.

A la base, le graffiti vient de New York, et se faisait sur les métros et trains de la ville, avant de se développer dans le monde entier. Aujourd’hui on le trouve pratiquement partout et il est utilisé par tous, aussi bien dans la politique, que pour le foot ou les revendications sociales.

Pour les ultras, le graffiti permet, au même titre qu’une bâche, qu’un autocollant ou qu’un drapeau, de faire connaître le nom de son groupe, de son club et de sa ville.

C’est dans cet esprit, et avec la volonté d’habiller les coursives de la tribune nord, bien ternes et grises, que la Section Grenat est entrée en contact avec la Fondation du Stade de Genève. Notre but, présenter un projet de graffs pour les différents murs de la tribune, dans un esprit servettien, avec la volonté que nos décorations parlent au plus grand nombre. Nous avons donc volontairement choisi des thèmes généraux: joueurs, images de la ville, logos du club, plutôt que des thèmes plus ultras.

Le résultat est à la hauteur de nos espérances, grâce au travail des quelques artistes que compte la Section Grenat, car oui, nous avons effectués nous mêmes les peintures, dans un esprit de Do It Yourself.

Les racines de la fraternité

Cela n’aura échappé à personne, l’amitié fraternelle qui lie notre groupe aux Teste Matte de Lugano est connue de tous. C’est presque une règle fondamentale que chaque jeune membre apprend dès ses débuts. Unique amitié de la Section Grenat à ce jour, elle est surtout ancienne et a traversé les années, et donc les générations. Mais quel en est vraiment l’historique ? Profitons de ce numéro spécial 30 ans SG pour découvrir les coulisses d’une formidable histoire ultra.

(Qui dit histoire de notre amitié dit forcément Ivan. C’est grâce à son précieux témoignage que cet article a pu voir le jour, un grand merci à lui !)

Tout commence au début des années 90 alors que les deux clubs évoluent en LNA. Les premiers élans de sympathie datent  de la saison 1991/1992. Des jeunes napolitains habitant à Genève et fréquentant les Charmilles se rendent spontanément dans le secteur visiteur luganais lors d’un SFC-Lugano. La facilité linguistique ouvre la porte aux relations. Les groupes luganais s’appellent « Collettivo Bianconero » et « KaosKorps ». Des contacts se nouent, les échanges sont détendus même si l’on est encore très loin du véritable jumelage actuel, on peut considérer cette anecdote comme l’élément déclencheur de notre histoire commune !

Le milieu des années 90 amorce un tournant plus marqué. En effet, bien que les contacts entre SG et luganais soient toujours d’actualité, le nouveau groupe « Armata Bianconera », né en 95  se rapproche d’une nouvelle composante de la tribune servettienne ; les « Geneva Boys ». Le mouvement hooligan d’inspiration anglaise et allemande est alors à la mode. Crânes rasés, bombers, intérêt accru pour la violence et idées politiques particulières provoquent un rapprochement de ces deux groupes autour de ces « valeurs ».

Toutefois, il est incorrect de parler d’amitié avant le début des années 2000. La relation ayant une intensité très variable tout au long des années 90. En 2003, la SG est la seule véritable entité de la tribune grenat à avoir traversé les âges (comme de nos jours d’ailleurs, 15 ans plus tard !). Depuis la faillite du FC Lugano en 2003, l’armata bianconera n’existe plus, les luganais sont moins organisés et arborent seulement une bâche « ultras » et quelques autres bâches plus petites. C’est néanmoins à ce moment que les contacts reprennent et se muent en véritables amitiés personnelles et donc inter-groupes. Alors que le FC Lugano se rend à Sursee, la SG est conviée pour participer à des grillades au bord du lac, ainsi qu’à l’animation au stade bien entendu. A la fin de cette même année, deux voitures luganaises viennent remplir les rangs du kop servettien lors du match SFC – Saint-Gall. Selon Ivan, ce serait la première fois que leur bâche (à cette époque simple bâche « Lugano ») et la nôtre ont été superposées, déclarant ainsi notre amitié aux yeux de tous ! Autre fait notable de cette période, ce fameux Lugano – Sion de 2005 en LNB qui voit supporters genevois et luganais attaquer la tribune valaisanne ! Bien que ce ne soit pas le premier affrontement partagé, celui-ci fera date par son intensité.

Le dernier gros tournant se produit sans doute en 2007. Vous l’aurez compris, il s’agit de l’année de fondation des « Teste Matte ». Bien que les rapports soient déjà solides, le fait d’associer un nom et une identité visuelle claire au groupe luganais finit de consolider les liens entre les deux groupes qui sont désormais deux entités. Comme un point de référence dans le temps.  Le premier match officiel associant des SG et les fraîchement nés TM à lieu le 16 mai 2007 au Cornaredo. On peut désormais parler d’amitié TM/SG ! Tout au long de cette décennie, les rapports continueront d’être constants, organisés et fraternels. Ces 5 dernières années nous ont régulièrement vu partager des week-ends entiers ou encore des vacances au Tessin ou dans la République !

Avoir des contacts dans le monde des tribunes est désormais chose aisée. Les moyens de communication sont nombreux et instantanés. Mais une relation telle que celle-ci est rare et précieuse. Toutes ces années, toutes ces anecdotes, toutes ces personnes connues…Tout cela est un cheminement qui a conduit à la relation privilégiée que nous vivons actuellement avec nos frères bianconeri. Il appartient à chacun et chacune d’entre nous de l’entretenir. C’est là assurément une de nos plus grandes richesses.

GRAZIE DI CUORE RAGAZZI, TM/SG ONE LOVE !

-Umbi- pour la Section Grenat 1988

Septembre 2019

Nouveau matos généraliste en vente

Après des années de galères, ENFIN, le retour en SL !! Et pour une fois depuis longtemps, nous avons enfin l’esprit plus serein… Fini les Roger, Pyshar, Quennec et cie, on a enfin le sentiment que ce Servette là, avec Didier Fischer à sa tête, a les épaules pour s’installer durant de nombreuses années en SL… avec peut-être quelques ajustements par-ci par-là… à voir…

Côté tribunes, la SG apprend à composer avec un public plus grand et des animations de plus grande envergure, avec parfois certains obstacles franchis avec plus ou moins de succès. Mais elle se relève en apprenant de ses erreurs et ne lâche rien.

On peut compter sur un bon noyau de motivés prêts à tout déchirer pour le groupe, pour le Servette et pour offrir un beau spectacle à chaque match, à domicile comme à l’extérieur.

Pour l’instant, sur le terrain, on a déjà vécu de belles surprises et quelques petites déceptions… Nous attendrons de voir la suite du championnat avant de se faire une idée mais on ne peut que continuer d’encourager cette équipe qui a de belles choses à montrer et qui, pour une grande partie, nous a emmené là où nous nous trouvons aujourd’hui… 

Section Grenat 1988

Septembre 2019

Après plus de 30 ans d’existence et des années d’absence sur la toile, nous sommes heureux de vous annoncer la renaissance du site internet de la Section Grenat. 

Ce nouveau site, plus moderne, a été entièrement conçu par un passionné d’informatique, supporter genevois du Servette FC. Nous profitons d’ailleurs de cette occasion pour le remercier du travail fourni. 

Vous trouverez sur notre site :

– La page d’accueil qui regroupe les news/actualités de la SG, les infos sur le nouveau matériel disponible à la table matos de la SG, ou encore les infos sur les prochains déplacements,

– La page historique où vous trouvez l’histoire de la SG et les anciens matos/logos du groupe,

– La page calendrier où vous pouvez voir les matchs passés et à venir avec une galerie de toutes nos photos officielles,

– La page contact.

Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube où vous trouverez l’ensemble de nos vidéos. 

Nous vous souhaitons à toutes et tous une excellente saison 2019/2020 en Super League.

Section Grenat 1988

Septembre 2019

© Section Grenat